Non, Molière ne va pas être réécrit pour le rendre plus accessible aux élèves français


25 février 2021

L'annonce de l'adaptation des pièces pour le jeune public a suscité l'indignation de certains politiques. Mais il s'agit en fait d'un atelier d'écriture en Pologne, destiné à l'apprentissage du Français.

«La langue de Molière est-elle devenue trop ardue pour les écoliers d'aujourd'hui ?». Dans la poudrière qu'est Twitter, France Culture a craqué une allumette. Selon une publication de l'antenne publique, de jeunes auteurs vont réécrire les pièces du grand dramaturge «pour que les élèves puissent y avoir accès plus facilement». Une annonce approximative qui n'a pas manqué de faire réagir les internautes.

«Aujourd'hui certains veulent réécrire #Molière, demain ils voudront réécrire l'Histoire de France et après-demain tout aura disparu», a écrit le maire RN de Fréjus David Rachline sur le réseau social. «Sous couvert d'un prétendu égalitarisme, on considère donc que certains élèves ne pourraient avoir accès à Molière. C'est insultant pour eux», a regretté de son côté Aurore Bergé, la députée LREM des Yvelines.

Ces exercices de réécriture ne sont cependant pas destinés aux écoliers français. Ils s'inscrivent dans le cadre de l'initiative 10 sur 10, une résidence d'écriture organisée par le centre international de théâtre francophone en Pologne, en partenariat avec la Comédie Française.

«Le but du jeu n'est pas de rendre Molière accessible, le but du jeu est de permettre à dix auteurs francophones de proposer grâce à Molière de nouvelles pièces destinées essentiellement à l'enseignement du français langue étrangère», explique le professeur de littérature Marc Escola, dans un extrait l'émission Affaire en cours. Il s'agit de «10 pièces courtes, rythmées, actuelles de 10 pages et 10 personnages tout spécialement écrites pour un public de jeunes qui apprennent le français», précise le site de l'événement créé il y a 5 ans. Sans rapport direct avec la question des difficultés de compréhension de la langue de Molière par nos contemporains, et particulièrement les élèves.

Marc Escola estime cependant que les textes du dramaturge utilisent un Français daté, le rendant moins abordable pour les jeunes générations. L'évolution des pratiques linguistiques, qui concerne des auteurs comme Rabelais, Montaigne ou Du Bellay sans que cela prête à polémique, touche aujourd'hui des auteurs comme Racine et Corneille. L'adaptation de l'œuvre de Molière, bien qu'hypothétique, n'aurait rien d'inédit. Et, souligne l'enseignant, la plupart des textes étudiés aujourd'hui sont déjà éloignés des versions jouées sur scène au XVIIe siècle, le temps ayant rendu certains passages hermétiques au public contemporain.

https://www.lefigaro.fr/culture/non-moliere-ne-va-pas-etre-reecrit-pour-le-rendre-plus-accessible-aux-eleves-francais-20210215

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article